Coup de cœur!

Et non, ce n’est pas un jeu de mots influencé par l’arrivée prochaine de la Saint Valentoche!

Je divaguais dans les méandres de Pinterest, quand mes yeux sont tombés sous le charme des œuvres de Mister Jud Turner.

C’est un magicien qui récupère des éléments mécaniques pour en faire des sculptures de types biologiques…Tout cela oscille entre la noirceur, le flashy, la mythologie, le Steampunk et un zeste d’humour…j’a-dore!

P.S.: Evidemment, je me suis gourée! A la base je voulais lui consacrer une galerie, mais les photos se sont retrouvées sur la colonne de droite et je-ne-sais-même-pas-comment-j’ai-fait (rire gêné)…Tant pis, ça fonctionne quand même en cliquant dessus, sinon l’artiste a son compte FB! Bonne visite!

Enfin elle est arrivée!

Ouais elle s’est bien fait attendre…A Noël, qu’on espérait blanc, elle ne s’est pas pointée…Mais la voila! On ne sait pas si elle restera longtemps, alors les gosses en profitent! Moi? A part la manger des yeux, bien au chaud,avec un bon bol de thé à la cannelle et un pinceau sur l’oreille…

Youpiii y’a d’la neiiiiiige! Un peu de douceur sur ce janvier pourri! Promis les gnomes, je viendrais faire une bataille de boules, un bonhomme de neige ou un igloo…Quand Maman n’aura pas de tableau en cours…Ah ben zut, j’en ai un! Mais quelle mère indigne je fais(loooong soupir)!

P1030426P1030408

Ouf! Je me sens moins seule, merci h16!

Je ne suis pas Charlie

Publié le 8 janvier 2015 dans Politique

Par h16.

Les premières secondes, j’ai cru à une mauvaise blague, une petite gorafisation du réel, comme cela arrive de temps en temps, ces pieds de nez parfois macabres que la réalité adresse aux satiristes et aux blagueurs. J’ai lu, d’un œil distrait, que des tirs avaient été entendus à la rédaction de Charlie Hebdo. J’ai froncé le sourcil lorsque j’ai vu que des gens y étaient morts. Intrigué, j’ai regardé, sans originalité, la « une » de Google News. La mauvaise blague continuait, de pire en pire.

charlie hebdo intouchablesQuelques heures plus tard, les faits sont assez bien connus, et le déferlement de vidéos, de directs souvent idiots et les commentaires haletants de journalistes aux yeux embués permettent de prendre bien conscience de l’ampleur du massacre, puisque c’est bien d’un massacre qu’il s’agit ici. Le journal satirique a donc lourdement payé le prix de sa liberté de ton.

Car à l’évidence, c’est bien elle qui est à l’origine de l’horreur, c’est bien cette liberté d’expression, largement utilisée par le journal, qui a motivé le triplet d’individus cagoulés à dégommer froidement du journaliste, du dessinateur, et, ce faisant, à emporter dans la foulée quelques salariés et deux policiers. Et, comme le fait très justement remarquer Guillaume Périgois, directeur de publication deContrepoints, ce qui a été attaqué n’est pas spécifiquement la branche de la liberté de la presse ni même son tronc, la liberté d’expression mais c’est bien la racine, le droit fondamental qu’a chaque individu de penser librement.

charlie hebdo dur d etre aime par des consEt bien évidemment, une fois cette liberté attaquée, on aura eu le droit à toute la cohorte de ses défenseurs plus ou moins attitrés, plus ou moins crédibles, au micro de toutes les rédactions, de toutes les télés. Les journalistes, bien sûr, dont beaucoup, légitimement et authentiquement émus. Des politiciens, évidemment, parce que c’est leur rôle, et parce que c’est, aussi, ne l’oublions pas, leur gagne-pain. Tous, comme un seul homme, ils se sont, ce jour-là, dressés pour expliquer que rien ne pourrait et ne devrait entamer cette si chère liberté qui leur tient tant à cœur.

Ce combat, à mener, va mobiliser les uns, les autres, et tout le monde, vous allez voir. Mais pas maintenant. L’heure, évidemment, est au recueillement et c’est tout à fait normal. Apparemment et selon les uns et les autres (ceux qui parlent, avidement, dans tous les micros à portée), l’heure est aussi à l’unité et aux rassemblements.

charlie hebdo hitlerÀ l’unité ? Mais de quoi parlent-ils donc ? Ne pas se chamailler sur les cadavres d’un attentat ignoble, ce n’est pas de l’unité, c’est de la décence élémentaire, c’est le minimum de retenue dont un humain dispose normalement lorsqu’il n’a pas subi l’ablation de la honte tout petit. Retenue et décence qui ont, malheureusement mais à l’évidence et depuis bien longtemps, déserté la classe politique française (qui n’a de classe que le nom). La mascarade actuelle tiendra peut-être quelques jours parce que l’émotion du peuple est grande, et qu’il faut donner le change, mais c’est à peu près tout, et c’est garanti sur facture.

Et puis, des rassemblements, partout. Mais pourquoi ? Pour y déclamer haut, fort et grégairement « Je suis Charlie » ? Mais pourquoi ? Quel but peut-il y avoir à vouloir se fondre dans un grand tout lacrymal, à se dissoudre ainsi pour montrer qu’on peut ou qu’on doit s’exprimer ? On peut parfaitement être choqué et viscéralement contre ce qui vient de se produire sans avoir pour autant la moindre affinité avec le journal et à plus forte raison sans vouloir disparaître derrière un slogan niaiseux. Et puis surtout, la liberté de penser, de s’exprimer, ce n’est précisément pas de penser et d’exprimer ce que tout le monde pense et exprime déjà, que diable !

Mais rassurez-vous, l’heure est trop grave pour réfléchir ergoter. Il y aura unité, il y aura rassemblements, il n’y aura personne pour rappeler à ces gens toutes ces libertés qu’ils ont précédemment grignotées ou qu’ils ont laisser grignoter, en toute décontraction. Il n’y aura personne pour leur rappeler ceux qui s’exprimaient trop librement et qu’ils ont censurés explicitement (parce que la loi, ou un décret, ou un bricolage juridique vite fait, le leur permettait) ou implicitement, par la bande, parce que, … « parce qu’on ne peut pas laisser publier ça, laisser dire ça, il a le droit, mais enfin »

… La liberté d’expression, la liberté de penser, c’est très joli, mais il vaut sans doute mieux l’encadrer un peu.

Ça tombe bien. Avec ce qui vient de se passer, de l’encadrement, on va en avoir de grosses louchées.

—-

« Je ne suis pas Charlie car… »

10489629_1538971552997634_426727965007898827_n

…je ne me sens pas obligée de suivre le mouvement (on parie que des t-shirts et autres supports vont suivre? ) pour exprimer ma solidarité envers les victimes et leurs familles…Car il faut le rappeler, les VRAIES VICTIMES ce sont EUX, et NON:

_Toutes ces personnes (pétries de bonnes intentions, je n’en doute pas une seconde) appartenant à un réseau social, dont plus de la moitié, j’en suis sûre, n’ont JAMAIS ouvert et lu « Charlie hebdo »!T’as pas mis ton « Je suis Charlie » sur ton mur? T’es connecté et tu l’as pas mis, non mais allô quoi!

_Encore moins les étroits d’esprit (les racistes, faut-il encore le préciser?) qui ont sauté sur l’occasion, comme des chiens sur un os,pour se faire les dents et cracher leur venin en faisant comme d’habitude, l’amalgame…Ils aiment ça se victimiser en se croyant supérieurs à des choses qui échappent à leur contrôle…Comme je suis contente de ne pas être dans leurs têtes, ça ne doit pas être facile tous les jours!

Non, je ne suis pas Charlie, même si je crois dur comme fer que des crayons contre des balles c’est une lutte inégale…Même si j’ai eu l’impression d’avoir un bout d’enfance arraché quand j’ai appris la mort de Cabu…Paix à son âme et à celles de ses compagnons de mine!

En résumé c’est:

« Je désapprouve ce que vous dites, mais je (ne) me battrais (pas) jusqu’à ma mort puisque c’est votre droit de le dire »

Je n’ai donc pas besoin d’être une victime et c’est mon droit aussi…

○¤*’° Joyeuses Fêtes!°’*¤○

flocon-soleil.jpegQue Bonheur, Tonus, Inspiration et leurs potes positifs vous accompagnent en cette fin d’année et celle à venir! Mmmouacks<3!

Bof bof!

…Pô contente, mais alors pas con-tente du tout! C’est ce qu’on appelle saboter son tableau! Pfff!

En voulant faire un effet « duveteux » pour la finition, je me retrouve avec un effet « pâté »! Eh oui, je me suis lancée sans vraiment me renseigner et j’ai cru bien faire en tamponnant du coton hydrophile légèrement imbibé d’acrylique blanche, si si! A l’arrache, comme ça!

Au moins je le saurais pour la prochaine fois…;p

P1030246

Promenade d’automne

Mercredi passé, je n’avais que mon petit dernier avec moi. Alors que je lui laisse le choix entre une sortie au parc de jeux et une promenade dans la campagne, il m’a beaucoup surpris en choisissant… la deuxième proposition!

Cueillette de noix, visite aux ânes et partie de cache-cache: des moments privilégiés en tête à tête! Le tout baignant dans une belle lumière automnale, ça met du baume au cœur ❤

P1030003 - Copie (4)P1020967 (2) P1030019 (3) P1030037 (3) P1030044 (2)  P1030012 P1030043

Previous Older Entries